Nouvelle année, mêmes luttes

Lisez-les ces poèmes qui résistent depuis mars, juin et juillet sur les murs communards de la rue Pradier, de la Rue de Buzenval, de la place Henri-Fiszbin, et ce qu'il en reste rue de Rébeval...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires