Arrêt maladie #8- Bordeaux


Bordeaux


Peut-être
Le hasard
Eté 99
Et son éclipse solaire
Place Gambetta
Qui est l’homme qui me prêta ses lunettes ?
Ma mère ne le vit pas, elle n’osait pas
Demander.
J’étais si heureuse de voir ça.
Quitter l’Espagne pour une éclipse solaire Place Gambetta.

Peut-être
Le hasard
Cité du Grand-Parc
Au lieu des Aubiers
Résidence Offenbach, juste en face d’un sapin
Mon premier merle
Et mon centième pigeon lyonnais.

Peut-être
Le hasard
Une douceur, aucune apostrophe
Qui remettait en cause mon physique
Beauté soudaine
Fondue dans le lot
Toute la ville à portée de main
Et mes jambes habiles hors d’un métro.

Peut-être
Le hasard
Une table en bois sur la pelouse d’en face
Ce petit-fils de communard, mon plus vieil ami
Paris à trois heures et Paris sur la pelouse
Balzac encore, et mon aventure.

Peut-être
Le hasard
Des terrasses de cafés
Et ses garçons qui pétillent.
Sensualité bordelaise
Sur une lumière couchante.

Peut-être
Sa douceur
Ses amis
Ses rues de pierres
Sa chaleur
Et mon envie de rester là.
NM.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires