Fever #2- Tous ces souvenirs



Tous ces souvenirs

Des briques marrons d’une cour bien carrée
Aux rambardes froides des balcons
Géraniums après géraniums
Ce crucifix dévisageant mon âme.

Toutes ces bonnes sœurs sur la place
Mon corps bâtard non baptisé qui la traverse
Qui sait ce que je deviendrai
Jasmine sur son tapis volant
Cendrillon et son prince charmant
Jack London sur l’Excelsior.

Cette même violence
Ce même racisme
Et tous ces saints dans tous les noms
Ces rues, ces écoles, ces arrêts de bus
Quelque chose ici n’est pas passé,
Quelque chose persiste
De monstrueux.

A la télévision ces femmes brûlées
Encore un homme un peu jaloux
Et ivre.
Quelle femme aujourd’hui ne sait-elle pas cuisiner
Coudre et écouter ?
Je parle plus fort que le son de l’aspirateur
Et pas assez pour qu’on m’entende de l’autre côté.

Sortie du ghetto, nous gentilles filles bien rangées
Bien pensantes et bien élevées
Place à l’invraisemblable,
Au sauvage, à la liberté. 
NM.


Dernière scène du film "The Magdalene Sisters" de Peter Mullan



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires