Vacas

Chères ombres immobiles Et soleils craquants Sous cuir vachette Prenez donc toutes les saisons Jusqu’à l’éloge ultime De nos vieux os.

Ô désir éternel

Le désir éternisant de l'été Gravé sur ton marc de café Sur le bac, moi, Jeune femme jusqu'à la rive adverse De l'amour Je ...

À nous l’éternité

Point de paradis Au loin Mais voilà Cristaux infaillibles Entre des mains passées. Ma bouche ouverte Crie à l'éternité.   À H.F

Les fleurs s’ouvrent

Ce n’est pas tous les jours qu’on mange une fondue taïwanaise avec, en fond musical, « Vamos a la fiesta ». ...

© All rights reserved. Powered by VLThemes.