De la gentillesse

Que tu ne savais pas
Que tu ne pouvais pas
Que toi, éternelle victime
D’un monde heureux
Et toi, plus invisible que ton ombre.

Que tu ne veux pas
Que tu ne rêves pas
Tu ne crois que ce que tu vois.

Que tu ne donnes que si
Que tu ne fais que si
Que si demain existe

Mais moi,
Je cherche le crépitement
Et tu dis encore,
Inlassablement
Banni, banni,
Banni, banni.

Laisser un commentaire

© All rights reserved. Powered by VLThemes.