De mon amour impuissant

Puisqu’on a failli crever.
3:50 sur l’horloge d’une voiture en cavale
Que l’on reconnaît sur l’ombre des rayons.
À pied, vivante, je retrouve le chemin.
4:03 sur l’affichage de la gare
Cette passerelle au-dessus de la ville
Au-dessus de ton absence
Et de mon amour impuissant.

Laisser un commentaire

© All rights reserved. Powered by VLThemes.