Hauteurs

J’ai pris de la hauteur
plissé mes cils sur un fil de l’horizon
esquivé le caténaire dressé là comme un soldat
fui vers une direction que je ne connaissais pas.

Sans me foutre en l’air
– malgré la tentation,
J’ai continué de marcher sur les voies
Que d’autres avaient tracées
Que, désormais, je voyais net.
Fraternelle route,
Tu ouvres le passage
A une foule pressée contre moi
Et nous traversons déjà
Jusqu’aux lendemains.

Laisser un commentaire

© All rights reserved. Powered by VLThemes.