Ils nous ont volé le printemps

Ils nous ont volé le printemps
Moi qui n’attendais que lui
Me baigner dans chaque pli de l’océan
Embrasser sous le soleil
Le beau jeune homme du hasard.

J’aurais dévoré le ciel
A chaque verre,
Un nouveau chant de rires
C’est ainsi que l’on danse
Au printemps dans ma ville.

Ils nous ont volé le printemps
Les bains de soleil
Les bancs publics
Les cortèges heureux
De nos luttes communes.
Nos désirs d’alternance.

Ils nous ont volé le printemps
Les rencontres fortuites au coin des rues
Les embrassades aux arrêts de tram
Ces scènes d’amours si maladroites
De jeunes adolescents encore puceaux.

Ils nous ont volé le printemps
Après nous avoir volé l’hiver
A quoi ressemblait ce Noël 2019 ?
« Retrait, retrait, retrait ! »

Ils nous ont volé le printemps.

Je ne l’oublierai jamais.

Laisser un commentaire

© All rights reserved. Powered by VLThemes.