Exil

Ton rire est suspendu sur les lèvres d’un ailleurs.
Je te regarde depuis l’autre-côté,
Avec mon pain, avec mes chiens, avec les miens.
Et toi,
Tu es toujours derrière,
Derrière le pain, derrière les chiens, derrière les miens,
Sans les tiens.

Ton rire est suspendu entre les rêves d’un ailleurs.
Je te regarde depuis l’autre rive,
Je te distingue à peine dans cette multitude,
Les bruits, quelques uniformes, les coups.

Ton rire a disparu tout-à-coup.

NM.

Le monsieur du Boulevard Saint-Martin
Le monsieur du Boulevard Saint-Martin
Le monsieur du Boulevard Saint-Martin

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

amet, commodo libero Praesent risus felis