Nathalie Man

Je suis une autrice, poétesse et street-artiste française.

J’affiche mes poèmes dans les rues depuis 2013.

Parcourez les poèmes

Retrouvez une sélection de mes poèmes collés dans les rues de France et d’ailleurs et leur géolocalisation.

Les aventures d’Amélie

Découvrez Amélie, personnage né pendant le premier confinement de la crise du Covid.

Poèmes vivants

Le street-art est vivant. Partagez les poèmes que vous rencontrez dans leur état modifié.

uruguay poesia natalia man nathalie man llegada montevideo

Manifeste

Parfois un cahier ne suffit pas pour écrire un poème.

Pourquoi ?

Parce que le poème n’est pas fini, parce qu’il n’est rien tant qu’il n’est pas lu, tant qu’il n’est pas modifié, complété, effacé, arraché, recollé, mis en bouche, embauché comme porteur de sens, comme message qui voudrait insuffler l’amorce d’un dialogue… avec tous.

Les paroles ont-elles encore lieu d’être sur les murs de la ville ? Vous arrêtez-vous pour les lire ? Pour les commenter ? Sans esthétique recherchée, le texte attire-t-il tout de même votre attention ? J’espère vous retrouver dans mes vadrouilles nocturnes.

Allez !

A vos feutres, à vos pinceaux, à vos fusains, à vos crayons, à vos yeux, à vos oreilles, à votre imaginaire et, surtout, à notre convivialité urbaine.

NM.

Les débuts

Il s’agit tout d’abord d’une envie, celle de sortir la poésie hors des murs. L’abandonner au passant. Mais parier qu’il va lire le poème, qu’il va même le commenter, le raturer, l’arracher; qu’il va peut-être le ré-écrire.
J’avais un projet de thèse sur les écrits urbains (sémiologie/ littérature comparée) dans la tête, alors je me suis dit que j’allais vérifier certaines hypothèses (comme celle de la « théorie de la coopération textuelle » d’Umberto Eco).

J’ai voulu rédiger un manifeste, et j’ai pensé à trois critères :

*sobriété (des affiches)

*lisibilité (lisible depuis le trottoir d’en-face)

*accessibilité (tout le monde peut intervenir sur l’affiche sans escalader quoique ce soit).

Les textes devaient être courts, efficaces.

Je collerais n’importe où, n’importe quand.

C’est ce que j’ai commencé à faire dans Paris à l’été 2013, et depuis je ne me suis pas arrêtée. Je colle désormais un peu partout où je passe : de Saint-Florent-le-Vieil à Saint-Symphorien en passant par Montevideo, Paris, Berlin, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Nantes… Vous en trouverez aussi à Le Cap en Afrique du Sud, à Papeete (Tahiti), en Martinique…

Écoutez l'interview

Mon dernier livre

Perceptions

Ed. L’éphémère, Bordeaux, 2020

Glossaire de mes perceptions durant ma vie parisienne (2012-2015). Mots clés: précarité, érotisme, Paris.

couverture de perceptions le dernier livre de nathalie man

Les ateliers

Je mène des ateliers d’écriture depuis 2013 pour tous les âges de la primaire à l’ehpad ! Les écrits des participant.e.s sont affichés dans les rues ou publiés dans de petits recueils.

NM éducation

Recevez un poème

Tous les poèmes sont disponibles à la vente, sur papier A4 ou A5, encadré ou non. Contactez-moi pour en savoir plus et passer commande.

Articles récents

Dernier collage

poeme nathalieman nmpoetesse rien à prouver banyuls feminisme

Banyuls-sur-mer, mai 2022

© All rights reserved. Powered by VLThemes.