résidence d'écriture, poésie, europe, interrail, la république, france inter

Europa

Mon corps était plus chaud que l’air à l’arrivée. J’avais quitté Bordeaux avec ses 30°c au soleil, puis Paris, plus fraîche mais survoltée ce qui, indéniablement, réchauffe. Quand je suis arrivée à dix heures du matin à la gare de Metz, c’était l’automne, dans toute sa splendeur, et sa fraîcheur. J’ai ...

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

consequat. odio ultricies nec felis suscipit risus quis et, mattis sem, elit.