étourneaux sur cime d'arbre sans feuilles hiver bordelais nathalie man poésie

Nuit bordelaise

Quand les arbres n’auront plus de feuilles, Quand seules les branches nues retiendront le ciel Je me poserai, noir, sur la cime de l’arbre. Nous serons des dizaines Étourneaux solitaires des grandes villes de demain Chaleurs montantes pour cet hiver sans neige Vies sauvages contre promesses de printemps.
poème par cette fenêtre nathalie man

Par la fenêtre

Par cette fenêtre, J'ai vu le ciel Oiseaux, avions et cris du cœur. J'ai vu le bleu virant au rouge En fonction de la saison Et l'aube blanche d'un futur Toujours rectangulaire. Par cette fenêtre, J'ai pris l'oiseau qui chantait fort : "Par cette fenêtre j'ai vu une femme si solitaire".

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

Donec Phasellus Praesent leo mattis ipsum vel, libero et, diam lectus