Le jour m'est apparu visqueux sous sa fourrure blanche et ses sons lointains Rien que le départ derrière quoi je me tiens, Dernière lumière de la Gare sur un coin de ma main.

Premier jour de gare

Le jour m'est apparu visqueux Sous sa fourrure blanche Et ses sons lointains. Rien que le départ Derrière quoi je me tiens, Dernière lumière de la Gare Sur un coin de ma main.
poème gare saint jean bordeaux nathalie man

Hauteurs

J’ai pris de la hauteur plissé mes cils sur un fil de l’horizon esquivé le caténaire dressé là comme un soldat fui vers une direction que je ne connaissais pas. Sans me foutre en l’air - malgré la tentation, J’ai continué de marcher sur les voies Que d’autres avaient tracées Que, désormais, je voyais net. Fraternelle route, Tu ouvres le ...
poème gare nathalie man poésie macadam

Macadam

Vibrations du macadam Jusqu’au cœur. De là, tous les souvenirs Et ce train que je rate Atone devant la Grande-Halle. Je préfère les voir partir Tandis que je ne bouge pas Et que tout change autour de moi. J’écoute le chant de ma mémoire Cette pluie, fine, que tu délaisses, Ma course glissante sur la chaussée. Jamais l’envie de sauter Ne me ...

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

elementum massa Donec pulvinar Nullam accumsan odio