briseur de sommeil poème poésie nathalieman nmpoetesse

Au briseur de sommeil

Tu es la chaleur qui me retient de plonger, Me retient de dormir La douloureuse piqure qui me déconcentre Une amnésie parfaite aux six coins tranchants Pour qui j’oublie ma trajectoire Et le sens de ma marche. Terrible briseur de sommeil Tu refuses ma tranquillité Et me donnes en échange Des joyaux d’angoisse.
poesie poeme couples nathalieman nmpoetesse ton départ mon absence circonlocutions

Mon départ, ton absence

T’aimer jusqu’au bout des ongles Aimer ta blessure et ta difformité Ton asymétrie, ton timbre inconstant Tes circonlocutions Aimer l’étroite ruelle De laquelle j’entrevois l’horizon Là où, toi et moi, nous partirons.
poesie poeme nathalieman nmpoetesse breadandroses

Notre avenir

Notre aventure Notre joie Notre survie Notre éducation Notre futur Que tu mets sur le compte de mon monde idéal Notre sécurité sociale Nos congés payés Nos amours Que tu ne connais qu’au singulier Nos forêts Notre littoral que tu caches derrière des maisons et leurs piscines. Je dis : Nos roses, notre pain, nos problèmes et nos réussites.
deux euros pour son dîner poème poésie nathalieman nmpoetesse

Deux euros pour le dîner

Elle avait des sardines pour le dîner Un euro et quatre-vingt-dix-neuf centimes C’est donné Le phosphore la vitamine D Donné Tout ce qu’il faut pour qu’un corps soit en bonne santé Et je m’assois autour de la table Moi j’ai le droit à une côte d’agneau Elle a coupé le romarin Qu’elle a jeté sur la poêle L’agneau c’est plus ...
qu'ils viennent me chercher poème nathalieman nmpoetesse

Qu’ils viennent me chercher

Je pourrais faire exploser les tympans Effondrer le sol de ma sueur Et briser les vitres. Mon rythme cardiaque se propage plus vite Que la lumière. Je veux m'amuser. Qu'ils viennent me chercher.
je ne tiendrai pas jusqu'au printemps poésie poème de nathalieman nmpoetesse confinement reconfinement couvre-feu

Je ne tiendrai pas jusqu’au printemps

Qu’il ne faudrait pas embrasser toutes ces bouches que je ne connais pas Lécher ces corps qui ne me connaissent pas Qu’il ne faudrait pas éclater de rire à quelques centimètres de son visage Fermer les yeux avant l’orage Craindre le tonnerre Et s’épargner la foudre. Je suis contre. Je veux tout.
avant de tout foutre en l'air nathalieman poésie maison des écrivains et de la littérature paris survivre le statut de lauteur

Avant de tout foutre en l’air

Avant de tout foutre en l’air Je veux te dire que j’ai tout bien fait J’avais vingt ans, Le jeudi soir, je faisais la queue dès deux heures du matin devant la préfecture. Je connais par cœur les bords du Rhône et ce fameux pont Wilson. Puis mon pays est rentré dans l’Union Européenne, alors, ...
poème souvenirs singapour NUS nathalie man 2010 et 2011 malaisie Penang jungle amour baise

Notre rencontre

S'il suffisait d'être raisonnable pour ne pas sombrer dans l'inconnu, De ne pas s'abandonner au risque, au jeu, à l'amusement, S'il suffisait de se cacher entre quatre murs, De refuser la beauté Pour ne pas regretter sa transformation, S'il suffisait de ne pas vivre pour vivre, De ne pas jouir, pour jouir, De ne pas pleurer pour ...
poème fête reconfinement désir plaisir risque envie jeunesse poésie nmpoetesse nathalieman

Le risque, la fête et le plaisir

Je ne supporte plus le silence. Je veux le cri des tambours, Le crissement des cuisses, De la sueur jusqu'au plus glacial de mes orteils, Des paillettes sur les cils qui m'empêchent de cligner des yeux. Je veux voir la foule, Les déhanchés endiablés de gens que j'aime déjà Sans les connaître Puisque nous avons tous choisi la ...
poésie nmpoetesse nathalieman liège belgique montagne bueren désir amour danse

Corps sobres

Voilà mon corps quasi sobre Battant la mesure sur la piste de danse Toutes ces bouteilles ouvertes, ces verres collectifs.... On me l'avait dit, le masque d'abord, la fête ensuite. Ce furent pourtant de longs baisers La montagne Bueren au milieu de la nuit Et toutes ces heures transies d'amour Qu'on ne compte plus sur le cadran ...

© All rights reserved. Powered by VLThemes.