poeme nathalieman nmpoetesse corrosion corps HS

Corrosion

Mon corps s’est habitué à la pluie Loin est la chaleur paresseuse Introuvable l’oiseau migrateur. Mon corps s’est habitué au froid Plus près du vent que de la plaine Au bord de l'érosion.
où est le silence poeme nathalieman poesie nmpoetesse acouphene surdite spectacle

Où est le silence ?

Ça pourrait être les coulisses du silence avant le spectacle Avant la poussière Peut-être seulement la lumière et sa chaleur Sur des yeux mi-clos Hisser ma respiration Plus haut que le bruit de mes oreilles Et m'endormir aussitôt.
jusqu'où le froid pour que fonde la neige poeme poesie nathalieman nmpoetesse

Jusqu’où le froid ?

Tant qu’il y aura du sel Pour se souvenir de l’été Sur la commissure de nos lèvres Et sur la peau mate de nos avant-bras. Tant qu’il y aura du sel Pour s’aventurer sur les routes Jusqu’à trouver le chemin. Tant qu’il y aura du sel Pour que fonde la neige.      
Où vont toutes nos nuits nathalieman nmpoetesse poesie française amour tristesse vie commune couple

Où vont toutes nos nuits ?

Où s’arrête le feu, où commence la mer ? Quel mot excite et blesse ? Quel mot apaise ? Combien ma langue doit-elle trimer Jusqu’à dire l’essentiel ? Aimer la nuit, ne pas savoir où elle se rend Et la suivre.
poeme contre le silence nathalieman nmpoetesse lesions covid19 acouphènes mer

Contre le silence

Jusqu’à ce qu’il n’existe plus Ce vacarme Entre toi et mon oreille Ni le tas de gravier Qui crisse sous mes pieds Jusqu’à ce que la mer m’arrive au visage Pour qu’enfin je puisse entendre chanter Le sable.
poeme contre l'oubli vive le printemps nathalie man nmpoetesse

Blanc sur gris

Où vont tous ces pétales qu’on ne ramasse pas ? Pourquoi gisent-ils Sans une main qui les recueille Si loin de l’arbre Parmi six voies inconsolables ? Pourquoi mes mains cherchent-elles ces fleurs Comme le printemps combat l'oubli ?
oreille défaillante poème bruit du sable surdité nathalieman nmpoetesse

Oreille défaillante

Je l’entendais avant, Tomber depuis mes cheveux Grincer sur le plancher, Il se froissait dans ma main, Se faisait battre par le vent, Souvent il s’échappait Ne tenant pas en place Porté par des marées étrangères. Il m’a reconnu. J’avais vieilli. Je n’étais pas la même, Je n’entendais plus le bruit du sable.
le bruit du sable poésie nathalieman nmpoetesse poeme

Le bruit du sable

Tu t’attends à la crème solaire Fleurs de tiaré sur une eau plate Je sais, tu t’attends à l’été. Mais voilà le vent Et le bruit du sable.
poème féministe égalité consentement plaisir confiance nathalieman nmpoetesse

Nous serons infatigables

Il faut tout recommencer Reprendre les bases Le plaisir Le consentement L’abandon Le don La flamme Le risque La loyauté Tout recommencer Jusqu’à la confiance Jusqu’à l’égalité.
vol de jour poésie poème nathalieman nmpoetesse montagne hautes pyrénées

Vol de jour

Trois battements du cœur, une cordillère. Des ailes plus grandes que mon corps, Des yeux plus grands que mon imagination Et cette beauté comme seul instant.

© All rights reserved. Powered by VLThemes.