je veux, #giletsjaune, nathalie man

Je veux

Je veux le frigo plein Je veux la mer, la montagne, je veux le calme Je veux les arbres, la brise, l’oiseau Je veux la vue, l’horizon Je veux le soleil Je veux les sorties, je veux les amis Je veux les découvertes Que tu gardes que pour toi. Je veux des chaussettes neuves Et des chaussures imperméables Je veux ...
pourquoi je ne pourrai plus manger de bourgeoisie, poésie, nathalie man

Pourquoi je ne pourrai plus manger de bourgeoisie

J’ai passé la majeure partie de ma vie à cacher d’où je venais, ce « où » ce sont les diverses cités HLM que j’ai occupées en tant que locataire dans plusieurs villes de France et d’Espagne. J’ai passé la majeure partie de mon temps à être sage, sérieuse, bonne élève et ...

Salamanca

XVIème siècle dans une ville castillane. L’inquisition, aussi. Quatre ans de prison pour avoir traduit le Cantique des cantiques sans l’autorisation du Pape (cf. Concile de Trente). Fray Luis de León avait tant d’étudiants qui venaient l’écouter (pas de papier à l’époque, pas de stylo) ! Mais il dut s’arrêter d’enseigner. Il fut ...
madrid, espagne, valladolid, histoire d'espagne

Madrid-Valladolid

C’est donc ça Le ciel infini sur la terre plate Ce sont ici les batailles Les chutes l’Histoire Et cette lumière qui perdure Rasant l’horizon et mes souvenirs C’est donc ça Mes étés Plus étrangers encore à la lueur d’hiver Ma langue si nette et pourtant si lointaine C’est ici L’absence répétée De mon corps erratique.
hommage à Roger Dubuis, poème, poésie

Tout vieillit autour de moi

A Roger Dubuis 
(1923-2018)

   Parce que toi tu vieillis Plus vite que moi De soixante à quatre-vingt dix Tu as perdu Ce corps qui se dénude devant moi Trente ans ne durent jamais Et ceci est ma dernière danse devant le miroir Quand toi, Tu as sans cesse froid. Pénultième souvenir D’un quotidien Une vie de famille Qui n’en est pas Tu es l’ami de ...
nuit bordelaise, poème, poésie, nathalie man

Nuit bordelaise

Puisse-t-elle ne jamais s’assécher Couler fine tout le long Cette nuit dégringoler Du pressoir à la déraison De la cadence à l’éruption Puisse-t-elle ne jamais s’arrêter.

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

venenatis, risus vel, ut Praesent facilisis commodo non Sed