Sud, poème, pluie, grisaille, gris

Sud

Gris dehors Et pourtant apathiques Lourds, tout à coup, inutiles ? Mon corps et ma volonté Sont au fond du lit Quand la journée commence Et finit déjà. Comme une perte de désir Dans le noir de la pièce Est-ce toi qui pourra l’éclairer ? En manque, Manque de soleil.
allers, retours, embrasse-moi, poésie

Allers-retours (embrasse-moi)

Tout est passé Ma colère Ton immobilité Ce besoin que tu m’approuves Que tu approuves ma pensée. Je ne veux plus vivre à côté. Je veux tout le possible Et fondre dans la coulée.
poésie, café, respiro

Respiro Respiro

Le soleil est déjà là Et ce bleu colle à ma peau Comme l’odeur du café. Neuf heures hier Je crois qu’ils ont oublié la saveur De cette heure d’hiver. Je cherche les derniers vers Transis d’amour, de rémission L’irréductible perpendiculaire De mon envie.
café noir, poésie, barista

Café noir

Rien que toi Qui ne ressemble à aucune autre Étrangers circulant depuis les quatre coins L’orientation des corps qui se réchauffent Autour d’une table de café Le barista affine sa mouture Une musique couvre la pluie dehors Des sourires pour les habitués Nouvelle saison qui s’impose Le corps peine à s’y accoutumer. Morose le ciel d’une vieille Europe Et triste celui ...
#metoo, #balance ton porc, féminisme

#Metoo

Vaut mieux tard que jamais. S’il faut se déprimer de l’état du monde, on peut tout de même se réjouir d’une avancée, celle d’une liberté d’expression, d’une peur qui recule chez certains et certaines. Chez moi assurément. #Metoo. Sara, 7 ans, appelle ma mère tous les soirs. Elle se fait à manger ...
gare montparnasse, montparnasse bienvenüe, océan, souvenirs, poème, poésie

Montparnasse Bienvenüe

Je saute dans le train sans regarder Je ne sais plus où je dois m’asseoir J’ai déjà envie d’arriver. Tu m’attends sortie Belcier La voiture en warning à l’arrêt de bus. Comment ai-je fait pour me retrouver là ? Dire que j’étais assise dans le métro Quelques heures plus tôt Et que je plonge maintenant Dans l’Océan. Mon corps sort de ...
collège cheverus, souvenirs, nathalie man, poésie

Collège Cheverus

Il n’y avait pas de passerelle. Je courais les rues jusqu’à cette musique Tu cognais les pavés toujours un peu plus vite Tu te retournais aussi, Quand je traînais, Un appel à passer depuis cette cabine. Combien d’années dans ce centre-ville ? Confidences dans les casiers au fond de la cour Mon vélo à qui on en voulait Je rentrais ...
poème, sentiments, plage, nouveau monde, ancien monde, respiro

Respiro

Plage de la pointe, seuil de l’horizon Ce quart de siècle D’amours Et de chagrins que j’écume contre les vagues Quand il n’y en a pas, sur le sable ils dégringolent Le vent les portera sur une île fortifiée Mémoires déjà de vies passées Ton regard qui me suit quand je file le rivage Moi qui t’oublie, me ...
Nathalie Man Arrêt de travail

Cet été qui me retient

C’est la pluie qu’ils attendent La pluie qu’ils prévoient Parapluies enclenchés à chaque coin de rue Sur les toits, l’imminence sombre Et le froid. Éclaircie fugace rattrapant mes pas L’été Qui me retient.
Nathalie Man Arrêt de travail

Fais-nous rêver

Suis-je là Où vous m’attendez Là, où pour rêver, Des vers couleraient De mes mains Vers votre bouche Et récitant, pensifs, Tout à coup, éclairés Vous comprendriez cette magie Cette terrible illusion Ce leurre De croire que je suis là Pour vous faire rêver Ou vous plaire Ex-réalité ? Là où je suis L’urgence de dire Pour moi Qui pense à vous, Mais pour moi Avant tout.Toi aussi tu te perches ...

© All rights reserved. Powered by VLThemes.

leo. massa Praesent commodo eleifend vel, mi, consectetur eget Curabitur fringilla ut