Aux vulnérables

Ta voix ne portera pas
Tu dois rester dans le décor
Pas une respiration qui ne surplombe la pénultième
Mais garde la dernière pour les prairies rasantes de lumière
Pour ta libération.

Concernant la photographie: Allée à Chantilly II, 1888, Paul Cézanne.

Laisser un commentaire

© All rights reserved. Powered by VLThemes.